Vous êtes de plus en plus nombreux à combiner études et travail. Certains en tant que jobistes, d’autres comme étudiants travailleurs ou étudiant-entrepreneurs. Le statut d’étudiant ne vous autorise cependant pas à travailler de manière illimitée ! Voici les do’s & dont’s pour jobistes et étudiants travailleurs ou entrepreneurs.

 JobisteEtudiant travailleur/entrepreneurs*
Nombre de jours de travail autorisés par année calendrier ?< 50 jours jusqu’au 31/12/16 ou
< 475 heures à partir du 01/01/17
< 50 jours jusqu’au 31/12/16 ou
< 475 heures à partir du 01/01/17
Combien de cotisations sociales prélevé sur votre salaire ?2,7%14%
Avez-vous encore droit aux allocations familiales ?OuiOui, si vous suivez un enseignement à plein temps et si vous ne travaillez pas plus de 240 heures par trimestre (sauf le trimestre 3, c’est-à-dire les vacances d’été).
Etes-vous encore fiscalement à charge de vos parents ?OuiOui, si vous vivez encore chez vos parents et gagnez maximum 3.110 € nets par an.

* Les écoles supérieures et les universités appellent ‘étudiants travailleurs/entrepreneurs’ les étudiants qui travaillent et étudient en même temps. Ils bénéficient de facilités d’étude spécifiques. Si vous vous reconnaissez dans cette description, c’est sans doute que votre statut principal n’est plus ‘étudiant’. En conséquence, vous ne pouvez plus souscrire de contrat étudiant ni bénéficier des cotisations sociales réduites.

Quelques chiffres

À partir du 1er janvier 2017, les étudiants pourront travailler maximum 475 heures par an.
En 2015, 69% des jeunes travaillent pendant les vacances d’été. 63% travaillent pendant l’année scolaire et 31% sont bénévoles. (Source :  Randstad, « Les étudiants et le travail », 2015)

La durée normale du travail pour les étudiants est de 8 heures par jour en moyenne et de maximum 38 heures par semaine, mais pour certains secteurs, comme l’horeca, des exceptions s’appliquent et des journées de 11 heures y sont autorisées.

En savoir plus ?

Calculez combien de journées vous pouvez (encore) travailler via Student@work, une initiative de l’Office national de la sécurité sociale.