Etudier et travailler en même temps ? Est-ce le bon plan ? D’un côté, c’est la voie royale pour entamer une brillante carrière avant même d’avoir terminé vos études ! Mais de l’autre, être étudiant travailleur ou jobiste signifie qu’il faut tenir compte de certains éléments. Voici 5 questions fréquemment posées, et leurs réponses.

1. Quelle différence entre un jobiste et un étudiant travailleur ?

A partir du 1er janvier 2017, un étudiant jobiste pourra travailler jusqu’à 475 heures par an. Pour les étudiants et étudiants-entrepreneurs, c’est une formule plus souple qu’en 2016, quand la limite était fixée à 50 jours. Mais que se passe-t-il si vous travaillez plus ? Vous n’êtes plus considéré comme un étudiant-jobiste mais comme un étudiant-travailleur. Vous paierez davantage de cotisations sociales (= un certain pourcentage de votre salaire) et vous risquez de perdre vos allocations familiales. En savoir plus sur la différence entre un jobiste et un étudiant travailleur ?

2. Combien puis-je gagner en tant que jobiste ?

Le jobiste peut gagner maximum 10.141,01 € bruts par an. Des cotisations sociales de 2,7 % sont retenues sur ce montant. Et si vous gagnez plus ? Fiscalement, vous ne serez plus à charge de vos parents et vous payerez vous-même vos impôts. Vos parents devront à leur tour payer davantage d’impôts, donc, attention à ne pas dépasser la limite.

3. Où trouver les meilleurs jobs étudiants ?

Vous pouvez opter pour un job étudiant classique, par exemple dans l’horeca ou au supermarché, mais aussi pour un job étudiant qui sort de l’ordinaire. Vous recherchez le job étudiant fait pour vous ? Voici des pistes pour le décrocher !

4. Dois-je signer un contrat ?

Absolument ! Vous devez signer un contrat écrit et en recevoir une copie, sinon vous n’aurez aucune garantie quant à vos droits et obligations, qui diffèrent d’un contrat à l’autre. Normalement, un contrat mentionne votre identité, la période de l’emploi, la durée du travail et votre rémunération. Vous pouvez télécharger un contrat-type  sur le site du Service public fédéral Emploi.

5. Puis je travailler comme jobiste si j’ai terminé mes études ?

Si vos études se terminent en juin, vous pouvez encore travailler comme étudiant pendant les vacances d’été de cette même année (jusqu’au 30 septembre). Si après votre job étudiant, vous êtes immédiatement embauché par le même employeur comme travailleur permanent, la nature de votre nouveau job doit différer clairement de votre job étudiant. Le but est d’éviter que votre employeur utilise le job étudiant comme période d’essai pour votre premier vrai travail.