Barème de rémunération, horaires de travail et nombre de jours de congé… Commencer à bosser relève parfois du vrai casse-tête. Petit memento pour ne plus être largué et vous y retrouver, entre secteur public et privé.

1. Comment est déterminé mon salaire ?

En Belgique, le système de rémunération est défini par le secteur dans lequel vous travaillez et selon des conventions collectives négociées par les partenaires sociaux.

  • Dans la fonction publique (un nom générique qui regroupe les administrations, l’enseignement, et l’ensemble des métiers au service de l’état), c’est une échelle barémique, basée sur le niveau de votre diplôme, qui détermine votre salaire brut. Dans les offres d’emploi du secteur public, ces barèmes sont toujours clairement communiqués.
  • Dans le secteur privé (un nom générique qui regroupe les entreprises qui ne sont pas contrôlées par l’état), les entreprises sont libres de déterminer votre salaire sur base de votre fonction et des responsabilités qui y sont liées. Il sera souvent tenu compte de votre expérience professionnelle et, parfois aussi, de votre niveau de formation. Certains postes prévoient aussi parfois un salaire composé d’une partie fixe et d’une partie variable liée aux performances.

Bon à savoir : Vous pourrez aussi compter sur quelques extras tels qu’une prime de fin d'année, des chèques-repas, une voiture de société, ou une assurance-groupe,... selon le package salarial que vous aurez négocié (habillement, bien évidemment).
Petit tour des principaux avantages extralégaux.

    2. Quels sont les horaires de travail ?

    • Légalement, vous ne pouvez pas travailler plus de 8h/jour et plus de 38h/semaine (en moyenne, sur base annuelle). Il y a des exceptions mais elles sont soumises à une réglementation stricte et à l’accord préalable des deux parties (employeur et employé).
    • Dans le secteur public, les horaires sont souvent fixes. Dans le privé, vous pouvez parfois opter pour un horaire variable et choisir plus librement vos heures d'arrivée et de départ. Certaines entreprises permettent aussi aux employés de récupérer les heures supplémentaires prestées. Toujours bon à savoir durant l’entretien d’embauche.


    L'horaire flexible offre aux employeurs la possibilité de faire fluctuer les horaires du personnel en fonction de l'activité et des besoins de l'entreprise (travaux saisonniers, pics de production, …). Il est fixé par la convention collective ou par le règlement de travail.

    3. Combien de jours de congé ?

    Dans le secteur public, vos droits aux congés sont calculés sur base des prestations de l’année en cours. Par contre, dans le secteur privé, le nombre de congés payés dépend du nombre de jours pendant lesquels vous avez déjà travaillé pendant l’année civile précédente.

    Après une année complète de travail, vous avez droit à 20 jours de vacances si vous avez presté 5 jours par semaine et à 24 jours si vous avez presté 6 jours par semaine.

    Pour le calcul de vos jours de congé, il faut aussi prendre en compte les jours d’inactivité : les périodes de maladie, le congé de maternité/paternité, les vacances complémentaires, les vacances jeunes et d’autres jours assimilés à des jours de travail effectifs.

    Bon à savoir : L’année de votre premier emploi, vous n’avez droit, en principe, à aucun jour de congé puisqu’ils sont octroyés sur base des prestations de l’année précédente. Mais, pas de panique ! Pour vous permettre de souffler un peu, vous pouvez compter sur le système des vacances jeunes.

    Ce qui précède n’est valable que pour un travail salarié. Découvrez ces quelques conseils si vous envisagez une carrière d’indépendant.

    Vous avez reçu votre premier salaire ?

    Félicitations ! Découvrez nos 6 conseils pour bien gérer votre salaire.